Analyse du Chainlink (LINK)

Le 12 Août, 2021
Analyse du Chainlink

Créé sur la blockchain Ethereum sur la base de la Proof of stake, le réseau Chainlink fût le premier à permettre l’intégration de données hors blockchain (qu’on appelle communément « off-chain ») vers les smart contracts présent sur la blockchain d’Ethereum. L’objectif étant de récupérer, d’intégrer et de la valider la véracité des informations, ces informations une fois validées sont inviolables. Aujourd’hui Chainlink est classé 15ème plus grande cryptomonnaie en capitalisation de marché. On vous dit tout dans notre analyse du Chainlink !

chainlink
Chainlink
$ 20.20
Offre en Circulation587,099,971.31 LINK
Volume$1,127,852,900.00
Cap. Marché$11,828,214,108.00

Chainlink en quelques mots :

L’intégration de donnée off-chain peut s’avérer nécessaire dans l’exécution d’un smart contract, si on donne l’exemple d’un contrat émis sur le résultat d’un match de football, chaque participants déposera sa mise en ETH sur le vainqueur du match. Tous les jetons seront préservés dans le smart contract avant que la fin du match ne soit sifflée, c’est uniquement à la fin et avec le résultat final que le smart contract mettra fin à la transaction et distribuera les jetons aux vainqueurs.

C’est dans cette configuration que la technologie Chainlink est nécessaire. En effet, un smart contract est dans l’incapacité de faire appel à une page web pour déduire le résultat d’un match. Le score doit donc être importé d’une donnée extérieure à la blockchain. Ce score doit être consultable par requête à n’importe quel moment, il doit être correct et inviolable. Cette technologie repose sur une technologie constituées d’oracles (autrement appelés « oracles nodes » ou nœuds oracles), ce sont ces derniers via un système décentralisé qui permet la sureté de la donnée et de sa disponibilité à n’importe quel moment.

La blockchain Chainlink fonctionne via une large communauté de personne engagé sur le projet rapportant et validant les données extérieurs vers le smart contract. Cette communauté est composée de chercheurs, de développeurs, d’auditeurs et de simple opérateurs. Cette communauté est primordiale car c’est cette dernière qui va assurer la véracité de l’information transmise au sein du smart contract sur le réseau Ethereum.

C’est en Septembre 2017 que les premiers LINK ont été mis en circulation, le projet a fait part à une demande de levé de fond du publique (communément appelé ICO). A la suite de cet ICO, le volume de LINK a été réparti en 3 tranches distinctes :

  • 1/3 ont été vendus aux particuliers et institutionnelles
  • 1/3 sont réservés pour rémunérer ceux impliquer dans l’exécution des oracles
  • 1/3 sont détenus par la société et ses développeurs

Les fondateurs de Chainlink

La société Chainlink a été créée en 2017 par Sergey Nazarov qui est aujourd’hui l’un des co-fondateurs du projet et occupe la place de PDG. Sergey est diplômé d’un Bachelor en philosophie et Management à l’université de New York et rien ne laissait penser, à ce moment là, que Sergey serait prédestiné à un avenir dans le monde de la blockchain. C’est à travers ses expériences dans le domaine digital que ce dernier a fait ses classes et s’est formé.

En 2014 Sergey s’est associé avec Steve Ellis, lui aussi diplômé de l’université de New York d’un Bachelor en informatique, qui deviendra le second co-fondateur de Chainlink et occupera la place de CTO.

Le fondateur de ChainLink et Satoshi Nakamoto sont la même personne ?

De nombreuses spéculations voient en Sergey le créateur du Bitcoin. Au-delà de partager les même initiales, Sergey a également acquis le nom de domaine smartcontract.com 6 jours avant que le livre blanc du Bitcoin ne soit publié le 31 Octobre 2008. De plus certains font le rapprochement entre les origines russes de Sergey et le fait que Satoshi Nakamoto ait utilisé un proxy Russe pour cacher son identité ainsi que sa localisation. Il ne s’agit ici que d’hypothèses mais force est de constater que Sergey Nazarov a eu une longueur d’avance au sujet du futur du monde digital et de ses moyens de paiements.

chainlink

Les avantages de Chainlink :

L’avantage principal est la raison pour laquelle Chainlink a été créé, celui de permettre aux smart contracts de la blockchain Ethereum de récupérer des informations en dehors de la blockchain. Cela donne encore plus de pouvoir et de perspective aux développeurs lorsque ces derniers développent une application. De plus, cette fonctionnalité permet d’accroitre la sécurité des informations aux utilisateurs et investisseurs du monde de la cryptomonnaie par sa décentralisation sans le besoin d’autorité tiers. Chainlink a également pour vocation de fonctionner, dans le temps, avec d’autres blockchains que celle d’Ethereum.

Les inconvénients de Chainlink

Il est difficile d’anticiper le futur potentiel du Link et de sa blockchain. Bien que Chainlink ait été créé pour apporter une solution aux utilisateurs de la blockchain, le nombre de projets semblables à Chainlink ne cessent de grandir. Il faut également savoir qu’un tier du volume total des LINK sont détenus par l’équipe développeur de l’entreprise et qu’il peut s’agir d’un sérieux frein si l’on souhaite investir dans le projet. Cette information peut faire peur dans la mesure où l’on peut se poser des questions sur les directions prises à l’avenir par les dirigeants. De plus, les dirigeants ne communiquent pas et par conséquent, ne donnent pas beaucoup de visibilités sur le futur de la société.

LINK et Chainlink :

Vous l’aurez compris, le LINK est la cryptomonnaie du réseau Chainlink. Le LINK est donné en guise de paiement aux participants de l’oracle pour la collecte, validation et transmission de données vers le smart contract.

Le LINK sert à payer les frais de fonctionnement sur la blockchain Chainlink, ces derniers couvrent les transactions suivantes :

  • La conversion de format de donnée récupérée off-chain pour l’intégration vers le smart contract.
  • Les calculs éventuels demandés avant intégration.
  • Le transit des données via les nœuds (depuis et vers le smart contract).

Analyse du Chainlink et cours du LINK depuis ses débuts en 2017

Lors de son listing en Septembre 2017, le prix du LINK était de 0,15$, lors de la fin de l’année 2017 le prix atteignit à 0,61$ soit une augmentation de plus de 300% en seulement 4 mois. Lors du bull run 2018 et peu après son lancement le cours s’envola à 1,41$. Un record qui ne sera pas battu avant Juin 2019 où le prix s’installa proche des 5$. Le prix oscillera entre 2$ et 4$ entre l’année 2019 et Juillet 2020. Le prix accéléra alors son ascension, avant même le début du bull run 2021 pour atteindre la barre des 20$ en Aout 2021. Par la suite, le bull run permettra au cours du LINK d’atteindre un plus haut à pratiquement 54$ en Mai 2021.

Quel est l’avenir de Chainlink :

Bien que les inconvénients cités plus haut puissent refroidir certains investisseurs, Chainlink a malgré tout une belle longueur d’avance comparé à ses concurrents, en effet ce dernier a plus de 600 partenaires à travers le monde, alors que son concurrent le plus sérieux, Band Protocol n’en a pas plus d’une cinquantaine. De plus rappelons que LINK pourrait évoluer sur d’autres protocoles que celui existant aujourd’hui sur Ethereum ce qui en fait un atout de choix pour l’avenir de ce projet.

Comment acheter des LINK ?

Vous êtes convaincus de l’avenir de Chainlink et de son apport dans la blockchain ? De ce fait vous souhaitez acheter du LINK ? Il y a plusieurs façons possibles pour en obtenir.

Vous pouvez le faire sur des exchanges comme Coinbase ou Binance. Ces sites vous permettent d’obtenir vos premiers LINK en quelques minutes seulement. Vous pouvez échanger vos euros contre votre crypto favorite via un transfert bancaire ou via un paiement par carte bleu.

Vous pouvez également choisir un broker réputé comme Etoro pour acheter vos LINK en toute sécurité.

Jonathan
Les derniers articles par Jonathan (tout voir)
La CryptoSchool
Rabby, le portefeuille crypto aux fonctionnalités inédites
Rabby, le portefeuille crypto aux fonctionnalités inédites

Qu’est-ce que Rabby, le lapin qui veut chasser le renard ? Rabby est un wallet crypto bourrés de fonctionnalités inédites disponible sur navigateur. L’extension existe sur Chrome et Brave pour le moment, mais Firefox et Edge ne devraient pas tarder à suivre. Allez,...

Le flipping de nft
Le flipping de nft

Depuis plusieurs mois, le monde des NFT est en plein essor. Avec le flipping de NFT, certains NFT s'échangent pour des dizaines voir des centaines de milliers de dollars. Comment en est-on arrivé à échanger des images pour ces sommes astronomiques ? Comment vous aussi...

Nos réseaux
i
Articles similaires