Analyse du Bitcoin (BTC)

Le 22 Juin, 2021
analyse du bitcoin

Le bitcoin a été lancé en 2009 par Satoshi Nakamoto et est considéré comme la toute première crypto-monnaie. Il s’agit d’une forme décentralisée d’argent numérique qui élimine le besoin d’intermédiaires traditionnels comme les banques et les gouvernements pour effectuer des transactions financières. Vous vous sentez toujours un peu perdu ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal. On vous explique tout dans cette analyse du Bitcoin !

analyse du bitcoin

bitcoin
Bitcoin
$ 65,273.00
Offre en Circulation19,714,565.00 BTC
Volume$15,213,524,411.00
Cap. Marché$1,288,035,299,689.00

La monnaie fiduciaire (comme les euros que vous possédez sur votre compte bancaire) est garantie et réglementée par le gouvernement qui l’émet. Le bitcoin, en revanche, est alimenté par une combinaison de la technologie peer-to-peer (un réseau d’individus, comme les éditeurs bénévoles de Wikipédia par exemple) et de la cryptographie logicielle (la science de la transmission d’informations secrètes qui ne peuvent être lues que par l’expéditeur et le destinataire). Cela crée une monnaie adossée à un code plutôt qu’à des éléments de valeur physique, comme l’or ou l’argent, ou à la confiance en des autorités centrales comme le dollar américain ou le yen japonais.

« Ce dont nous avons besoin, c’est d’un système de paiement électronique basé sur la preuve cryptographique plutôt que sur la confiance, permettant à deux parties d’effectuer des transactions directement l’une avec l’autre sans avoir besoin d’un tiers de confiance » Satoshi Nakamoto

Le Bitcoin c’est quoi ?

Histoire du Bitcoin

Le Bitcoin (BTC) a été créé en 2008 par Satoshi Nakamoto mais ce n’est qu’en 2009 qu’il est publié et lancé en tant que logiciel open-source. Voici un petit historique des grandes dates de la création du Bitcoin.

2008

  • 18 août : Le nom de domaine bitcoin.org est réservé par Satoshi Nakamoto
  • 31 octobre : Satoshi Nakamoto publie sur le Cryptography Mailing List la preuve de concept de Bitcoin. C’est l’annonce officielle de la naissance du Bitcoin
  • 7 novembre : Hal Finney, un développeur proche du projet Bitcoin, envoie un message à Satoshi Nakamoto dans lequel il évoque le concept de « Blockchain »

2009

  • 3 janvier : Le premier bloc est créé. Ce premier bloc s’appelle Bloc Genesis, il a été créé à 18h15.
  • 8 janvier : Annonce de la publication de la première version du logiciel Bitcoin (Bitcoin v0.1)
  • 12 janvier : Satoshi Nakamoto et Hal Finney réalisent la première transaction en bitcoins. D’un montant de 50 BTC, elle est inscrite dans le bloc 170.
  • 5 octobre : Première estimation de la valeur d’un Bitcoin en prenant en compte son coût de production. A cette date, le Bitcoin vaut $0,001.
  • 12 octobre : Toute première vente de Bitcoin en dollars. Martti Malmi, également connu sous le pseudo Sirius, un jeune développeur de Bitcoin a vendu 5050 BTC pour $5,02 via Paypal. Cette transaction a été effectuée sur la plateforme NewLibertyStandard

Fonctionnement du Bitcoin

Vous l’aurez compris, le Bitcoin n’est pas physique, il n’est pas imprimé par une banque centrale ou une quelconque autorité. Son fonctionnement repose sur le processus du minage et sur la technologie Blockchain.

La technologie Blockchain

La Blockchain est une base de données contenant l’historique de tous les échanges réalisés entre ses utilisateurs. Voici les principales caractéristiques :

  • Identification des parties grâce à un procédé cryptographique
  • La transaction est envoyée à un réseau d’ordinateur dans le monde entier (le « nœud de stockage »). Chaque nœud va enregistrer une copie de la base de données dans lequel on retrouve l’historique des transactions effectuées.
  • Un système de sécurisation qui repose sur une mécanisme de consensus des nœuds. Les données sont déchiffrées et authentifiées par les mineurs qui valident ensuite la transaction qui sera ajoutée dans la base sous forme de bloc.
  • Décentralisation de la gestion de la sécurité pour empêcher de falsifier les transactions. Chaque bloc nouvellement ajouté à la blockchain est lié au précédent et une copie est envoyée à tous les nœuds du réseau.

Le minage

Vous l’aurez donc compris, les Bitcoin sont « minés », ce qui signifie qu’ils sont créés de façon numérique par une communauté de mineurs qui effectuent des calculs mathématiques pour le réseau Bitcoin grâce à du matériel informatique. Ce réseau s’occupe de valider mathématiquement les transactions effectuées, permettant à Bitcoin d’être un système de paiement autonome.

Les mineurs sont récompensés de leurs services en Bitcoin nouvellement créés ainsi qu’avec les frais des transactions qu’ils confirment.

Utilité du Bitcoin

Les trois utilisations du Bitcoin

  • Effectuer des transactions : c’est l’objectif premier du Bitcoin. Il permet en effet de faciliter les transactions financières entre les utilisateurs du réseau. Sa particularité vient du fait qu’il n’y a pas besoin d’une tierce entité pour réaliser cette opération, le vendeur et l’acheteur sont les seuls intervenants.
  • Payer des produits et services : c’est encore le début, mais certaines entreprises acceptent les paiements en Bitcoin pour leurs bien ou services. Par exemple certains bars acceptent le paiement des consommations en Bitcoin.
  • Une réserve de valeur : et si le Bitcoin remplaçait l’or en tant que valeur refuge mondiale ? Avec une demande croissante et une offre décroissante, le Bitcoin pourrait voir sa valeur continuer d’augmenter dans les années à venir, faisant de lui un bon placement pour les ménages.

Pourquoi utiliser le Bitcoin ?

Maintenant que vous savez ce qu’est le Bitcoin, que vous connaissez son fonctionnement et son utilité, vous vous demandez sûrement quels sont les avantages à utiliser le Bitcoin ?

Voici quelques points forts :

  • Transfert rapide d’argent sur internet : avec vos Bitcoin, vous pouvez transférer très rapidement des fonds sur internet sans passer par un intermédiaire quelconque. Les opérations sont bien plus rapides qu’un virement bancaire SEPA. De plus, ces transactions ne sont pas contrôlées, vous êtes donc totalement libre de l’usage de votre argent.
  • Frais de transactions faibles : contrairement aux paiements en cartes bancaires qui peuvent parfois vous coûter jusqu’à 5% de commission, les transactions en Bitcoinsont quasiment gratuite, ou en tout cas à moindre frais.
  • Sécurisé : il est impossible de falsifier une transaction en Bitcoin, tout est sécurisé par le réseau. Vous pouvez donc effectuer vos transactions sans craintes.

La technologie derrière le Bitcoin

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le Bitcoin, son histoire et son fonctionnement général, rentrons un peu plus dans la technologie très évoluée qui le rend si original.

Derrière le Bitcoin, on retrouve trois technologies que nous allons développer : la blockchain, la « Proof-of-Work » et la fonction de hachage.

La Proof-of-Work (Preuve de travail)

La preuve de travail permet de protéger un réseau informatique contre les attaques par déni de service. Dans le monde du Bitcoin, cette proof-of-work se traduit par la réalisation de problèmes mathématiques complexes qui nécessitent une grande puissance de calcul informatique. Ceci rend les tentatives de piratages compliquées et permet au réseau de se protéger contre le spam. Bitcoin utilise Hashcash, un système de proof-of-work inventé par Adam Back, un cypherpunk et cryptographe britannique.

Le premier mineur à résoudre le problème peut créer le premier bloc de la chaîne. La difficulté du problème s’ajuste au jour le jour en fonction de la puissance du réseau pour que les blocs soient toujours émis à un intervalle régulier.

La fonction de hachage

La fonction de hachage (SHA-256) a été inventée par la NSA (National Security Agency) aux Etats-Unis. Au contraire du cryptage de données, le hachage cryptographique est à sens unique, il est impossible de décrypter les données.

SHA-256 est utilisé dans la blockchain Bitcoin pour transformer une chaîne de caractères plus ou moins longue en un autre chaîne de longueur fixe de 64 caractères (256 bits).

Par exemple la phrase « Patrick doit envoyer 50 Bitcoin à Victor » se transforme en un code à 64 caractères :B9B841CC485D2ADA00A54C7DDCD78CB0F0DB851F7C9F9D5DA05B3E66B9D2992C

Vous pouvez tester le Générateur SHA-256 ici : SHA-256

Nous verrons par la suite que ce code unique généré sert à sécuriser les transactions sur la blockchain.

La blockchain

La blockchain, ou en français « chaîne de blocs », est le socle derrière la technologie Bitcoin. La blockchain est une technologie qui permet de stocker et envoyer des informations en toute transparence et en toute sécurité sans avoir besoin de l’intervention d’un tiers. C’est une sorte de grande base de données contenant l’historique de tous les échanges réalisés depuis sa création. Cette base de données est disponible et accessible par tout le monde. Les utilisateurs de la blockchain gèrent les registres contenant toutes les transactions effectuées et sont appelés des nœuds, ils sont les gardiens de la blockchain.

Il existe deux types de blockchains : les publiques et les privées. Les blockchains publiques sont par exemple celle de Bitcoin ou Ethereum. Elles sont consultables par tout le monde et sont donc ouverte à tous. Tous les utilisateurs de ces blockchains deviennent des nœuds et donc des gardiens.

D’autres blockchains sont privées, et sont le plus souvent utilisées par des entreprises. Pour y participer, il faut avoir une autorisation et elles ne sont modifiables que sous certaines conditions.

Bitcoin se base donc sur une blockchain publique. On assimile souvent cette blockchain à de grands livres comptables. Ces livres sont infalsifiables, tout le monde peut les consulter et écrire dessus mais il est impossible d’effacer ou de modifier quelque chose. Cette blockchain permet à ses utilisateurs de s’échanger une monnaie, en l’occurrence le Bitcoin. Comme nous l’avons vu précédemment, les échanges sont sécurisés par les nœuds du réseau. Vous pouvez retrouver sur internet toutes les transactions effectuées sur cette blockchain depuis son lancement en 2008.

Donc, si l’on compare la blockchain Bitcoin avec des grands livres comptables, voici ce qu’on retrouve concrètement à l’intérieur de ces livres :

– Jean a envoyé 6 Bitcoin à Karim le 15/08/2016

– Benoit a envoyé 0,7 Bitcoin à François le 17/02/2018

– etc

Par conséquent, à la lecture de ces livres, on est capable de savoir qui a envoyé des Bitcoin à qui, combien et à quelle date. Chaque transaction est inscrite dans le registre et ne pourra plus être effacée ou modifiée. Ces livres sont en réalité ce qu’on appelle des blocs et ces blocs enchainés les un après les autres forment la blockchain (une chaîne de blocs).

blockchain bitcoin

Il faut savoir que la place dans chaque bloc est limitée et qu’on en prend un nouveau toutes les 15 minutes environ. Pendant 15 minutes, les transactions sont inscrites dans un bloc, puis on change de bloc et ainsi de suite. Les blocs sont numérotés dans l’ordre (bloc 1, bloc 2, etc.)

Chaque bloc contient un résumé du bloc précédent qui correspond au code unique de la fonction hachage SHA-256 que nous avons expliqué précédemment. Une fois qu’un bloc est complété, le code unique délivré par le SHA-256 est inscrit à la fin du bloc terminé et au début du bloc suivant. Ceci permet de relier les blocs entre eux.

Donc, si on résume, les transactions effectuées sur le réseau sont regroupées en blocs qui sont reliés les uns aux autres. Tous les blocs sont vérifiés par des nœuds du réseau (les mineurs). Ces mineurs permettent à la blockchain d’exister via la création de nouveaux blocs.

Le « travail » des mineurs consistent à résoudre des problèmes mathématiques, avec des outils informations, comme la « Proof-of-Work ». Dès que le bloc est validé, il est horodaté et ajouté à la chaîne de blocs.

Le premier bloc de la blockchain a été nommé genesis block.

Prix du Bitcoin

Cours actuel du Bitcoin

$65,273.00

Graphique en temps réel du Bitcoin

Powered by TradingView

Cours historique du Bitcoin

Cours du Bitcoin en 2013

Avant l’année 2013, le prix du Bitcoin reste stable et ne vaut que quelques dollars. Au début de l’année 2013, le Bitcoin s’installe dans la région des 13$. C’est en avril de la même année qu’il connait sa première explosion pour atteindre une valeur d’environ 250$. Il dépassera même pour la première fois les 1 000$ au début du mois de décembre.

Cours du Bitcoin en 2014

L’année 2014 signe le premier bear market du Bitcoin avec une chute de plus de 60% de son prix. Il clôture l’année juste au dessus des 300$.

Cours du Bitcoin en 2015

2015 est une année d’accumulation, le cours évolue entre deux bornes. La borne basse étant la région des 200$ et la borne haute la région des 400$. Le bitcoin clôture cette année au prix de 430$.

Cours du Bitcoin en 2016

Si le prix n’évolue pas tellement jusqu’à avril, la machine se remet en route en deuxième partie d’année pour aller s’approcher des 1 000$ à la fin de l’année.

Cours du Bitcoin en 2017

Cette année marque un vrai tournant dans l’histoire du Bitcoin. Malgré des corrections très sévères tout au long de l’année, le Bitcoin passe de 960$ le 1er janvier à 13 900$ le 31 décembre en faisant une pointe à environ 20 000$ durant le mois de décembre, ce qui restera jusqu’à 2020 son ATH (All Time High).

Cours du Bitcoin en 2018

L’année commence très haut, avec un Bitcoin s’échangeant à plus de 13 000$. C’est le début d’un deuxième bear market qui fera chuter le prix du Bitcoin jusqu’à 3 500$ en décembre 2018.

Cours du Bitcoin en 2019

Après une année 2018 difficile pour les investisseurs, le Bitcoin reprend des forces au début de l’année 2019 pour retrouver la zone des 10 000$ au milieu de l’année. S’en suit une nouvelle baisse jusqu’à la fin de l’année pour clôturer dans la région des 7 000$.

Cours du Bitcoin en 2020

Malgré le crash causé par le coronavirus, qui fait tomber le Bitcoin jusqu’à 3 800$ au mois de mars, le bitcoin s’envole tout le reste de l’année pour atteindre les 29 000$ au mois de décembre. C’est une performance de plus de 600% entre son plus bas et son plus haut sur une année.

Comment obtenir des bitcoins ?

Vous êtes convaincus des avantages du Bitcoin et vous souhaitez en acquérir ? Il y a plusieurs façon possibles pour obtenir vos premiers Bitcoin.

Acheter des Bitcoin

C’est sûrement le moyen qui vous vient le premier à l’esprit. En effet pour acheter des bitcoins, la façon la plus simple reste de changer des euros contre des bitcoins. Vous pouvez le faire sur des exchanges comme par exemple Coinbase ou Binance. Vous pouvez également choisir un broker réputé comme Etoro pour acheter vos bitcoins en toute sécurité.

Gagner des Bitcoin

Si vous êtes le propriétaire d’un business, qu’il ait pignon sur rue ou qu’il soit en ligne, vous pouvez vous faire payer en Bitcoin. Vous pouvez en effet accumuler des cryptomonnaies en vendant vos produits et services. Il suffira d’ajouter ce moyen de paiement sur votre site internet.

Vous avez tout à y gagner car cela ne vous coûtera pas plus d’avoir ce moyen de paiement disponible dans votre business. Vous devez en revanche vous assurer d’avoir le système qui vous permettra d’encaisser des Bitcoin.

Miner des Bitcoin

minage bitcoin

La troisième possibilité, c’est de miner vos Bitcoin. Comme nous l’avons vu précédemment dans cet article, le minage consiste à sécuriser des transactions sur la blockchain. En tant que mineur, vous allez effectuer (votre ordinateur) des calculs complexes qui permettent de sécuriser les transactions d’autres utilisateurs.

Pour récompenser vos services, vous allez recevoir des Bitcoin nouvellement créés ainsi que les frais pour les transactions que vous aurez confirmé. Le marché du minage est devenu très concurrentiel et par conséquent il faut s’équiper d’outils informatique très puissant et onéreux pour pouvoir tirer son épingle du jeu.

Les derniers articles par Guillaume M. (tout voir)
La CryptoSchool
Rabby, le portefeuille crypto aux fonctionnalités inédites
Rabby, le portefeuille crypto aux fonctionnalités inédites

Qu’est-ce que Rabby, le lapin qui veut chasser le renard ? Rabby est un wallet crypto bourrés de fonctionnalités inédites disponible sur navigateur. L’extension existe sur Chrome et Brave pour le moment, mais Firefox et Edge ne devraient pas tarder à suivre. Allez,...

Le flipping de nft
Le flipping de nft

Depuis plusieurs mois, le monde des NFT est en plein essor. Avec le flipping de NFT, certains NFT s'échangent pour des dizaines voir des centaines de milliers de dollars. Comment en est-on arrivé à échanger des images pour ces sommes astronomiques ? Comment vous aussi...

Nos réseaux
i
Articles similaires